Marc Trigeau, sculpteur

Entre technique et création,

Entre sensualité et domptage,

Je façonne le bois avec mes gouges. Humble serviteur de la beauté, je m’en imprègne pour tenter de la restituer.

Sculpter m’ancre les pieds sur terre, comme l’arbre avec ses branches, racines du ciel, et ses racines, branches de la terre.

Le cordon ombilical de la terre mère me raccorde et me relie à l’univers, à ses dimensions spirituelles et à l’inconnu qui ne demande qu’à apparaître parfois, par la grâce de l’art.

Marc Trigeau

Poésies

Publication d’un recueil par la maison d’édition Les muses d’hippocrène à Ventabren, de mes poésies illustrées par mes soins.
Un certain nombres font partis du spectacle portant le même nom.

Recueil de poésies de 57 pages, il est possible de le commander.
(10,50 €,  frais de port inclus)




Les yeux

A la vie la lumière est donnée,

des yeux pour reconnaître la beauté.

Ils sont la bouche du silence.

Ils susurrent des mots qui n’existent pas.

Ils te disent des monts et merveilles de pays ou il ne pleure jamais,

Ils se jettent dans le vide,

croisent dans leur voyage La lune et les étoiles.

Ils t’emportent dans des endroits inaccessibles.

Les yeux pétillent rient, ils pleurent et explorent.

Ils voyagent, ils sont vagabonds, ont la main baladeuse.

Quand ils se croisent ils mettent leurs clignotants, ils s’effarent.

Ils s’inondent de larmes salées.

T’embrasser les yeux fermés et,

Si par nez- cécité regarder l’odeur des fleurs,

Humer les couleurs du bonheur que le cœur effleure.

Ils ont de la mémoire,

Ils n’oublient rien,

ils engrangent pour les périodes obscurs de l’hiver

des tableaux de maître.

Les vieux ont les poches sous les yeux,

Les jeunes n’ont pas les yeux dans leur poche,

Ils se cherchent où se fuient

Dans la nuit pudique, dans le lit des premiers amours.

Création pédale pour harmonica chromatique

Marc Trigeau avec son ingénieux mécanisme lui permettant de jouer de l’harmonica chromatique via une pédale qui actionne le piston à demis tons.

Un extrait de la première Gnossienne de Erik Satie

Une csardas hongroise